jeudi 2 janvier 2014

Voeux








Voilà !
Bah oui ! Que du bonheur sur vos ptites gueules d'amour mes ptits bigorneaux !
Profitez bien de votre vie, on en a qu'une ! N'oubliez pas vos rêves, même les plus fous et faites comme Gérard : Foncez !
Ma résolution pour le blog... Vous verrez à la prochaine note !
Je vous embrasse sur la coquille !
Soyez heureux !
Bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz !

Lulu

PS : oui, je sais, c'est pas hyper lisible, mais bon, vous avez compris n'est ce pas ?

4 commentaires:

  1. Bonne année bande d'enf'!
    Fl.

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Gérard le bigorneau ! Suis un peu !

      Supprimer
  3. Joyeuses Pâââââââques !!!

    Ah ben non... On me dit que je me suis trompé, que je suis un poil décalé... Bon, ben alors :

    Joyeux Noëëëëëëëël !!!

    Non plus ???

    Tant pis... De toute façon je suis encore là pour te faire remarquer un truc ou deux, histoire de t'asticoter un peu :D

    Par exemple, le "4" de "2014" suggère que :

    soit tu ne sais pas comment dire à ta tendre moitié qu'elle est sensiblement plus que ta moitié, au moins sur le plan pondéral et qu'elle devrait envisager de réviser ses conceptions de la nutrition et de la diététique (j'ai quand même du mal à croire que tu puisses oser...)

    soit que tu ne tiens pas la chopine et que tu as autant de muscle qu'un fossile du magdalénien inférieur.

    M'enfin... il semble aussi que tu t'identifies fortement à un mollusque gastéropode stylommatophore hélicide, feignasse et dipsomane, de surcroît.

    Ah ! Ça y est, on vient de me souffler la solution :

    BONNE ANNÉÉÉÉÉÉÉÉÉE !!!

    BONNE SANTÉÉÉÉÉÉÉ !!!

    Pas seulement à toi, mais à tous ceux que tu aimes, tous ceux qui t'aiment et à ceux qui ne te connaissent pas encore mais t'aimeraient s'ils te connaissaient... et lycée de Versailles !

    Allez ! Passe la surmultipliée, là-bas, sur ton île, histoire de faire avancer ton oeuvre, que j'en profite avant que retentisse le gong final.

    Et je vais me permettre de te demander d'être mon truchement auprès de ta douce pour lui faire une bise et lui demander de te serrer la bride pour que tu bosses au lieu de faire la richesse des marchands de spiritueux... na !

    RépondreSupprimer